Retour

Blog

BLOG #8 – Prémisses acte II

VIDEO ET IMAGES EN BAS DE L’ARTICLE.

« une pinte de plus, c’est ce qui fait la différence entre la vie et la mort » Aéroport d’Édimbourg 4h30 du matin.

Le dernier chapitre met un peu de temps à sortir, je m’offre le luxe d’un petit blog comme pour expliquer pourquoi à ceux que ça intéressera, après tout, j’ai fait ce blog pour qui voudrait suivre les coulisses de derrière le soleil, mais aussi pour moi – pour faire le point avec moi même.

Derrière le soleil, c’est une grosse machine même si ça en a pas l’air. C’est mon laboratoire… IRL je suis quelqu’un d’hyper actif et sensible, ce projet me permet d’exulter les deux, mais aussi de m’essayer à des disciplines auxquelles je n’ai pas encore eu l’occasion de toucher. DLS me permet de « voir le monde comme je souhaiterais que les choses se produisent, et non comme elles se produisent réellement » (citation l’alchimiste de paulo coelho), comme le rêve d’Antonin dans le chapitre 3.

Bref, le prochain chapitre arrive, encore deux dernières journées de tournage la semaine prochaine et j’aurai matière à décider du sens que je vais donner au tout ça. Car si je connais la fin du projet, il me reste certaines inconnues. C’est un projet perso qui fait résonance à énormément de choses en moi et demande parfois a être très emphatique avec mes personnages voir trop… Parfois c’est le réel qui vient t’asséner un coup violent et qui ne te donne plus très envie de continuer tout ça et te laisse sur le « A quoi bon ? ». Peut-être qu’il me faudrait me prendre moins la tête, faire le beauf sur le net et prôner l’amusement pour avoir l’attention de qui je souhaite. Mais quand il me prend l’envie d’abandonner, je regarde en arrière et je me dis que déjà tellement de choses ont été faites et qu’il faut que je finisse. Ah, et il y a les ami(e)s aussi, ceux qui n’abandonnent pas, les trve qui attendent. Merci à eux.

Le doute est le pire ennemi de celui qui essaye de créer quelque chose. Et ce n’est pas être prétentieux que de dire que j’essaye de créer quelque chose car c’est le cas. Seul dans ma petite entreprise je m’échine a faire ce qui devrait parler à quelqu’un, qui devrait toucher son cœur et, parfois, ses zygomatiques, en tout cas je m’y efforce. Et surtout je m’efforce à faire quelque chose de grand à mon échelle, de contacter des gens dont j’aime l’oeuvre pour collaborer avec eux, et avoir un final de dingue pour avril 2019 !

Il faut comprendre que DLS c’est quasiment tout mon temps libre et que parfois… le burnout n’est pas très loin.

Bref, tout ça pour dire que la suite arrive !!! Et sans explication, car cet article est déjà bien long, v’la des extraits des prochaines semaines !!! Et plus précisément, pour faire patienter je travaille sur deux petites vidéos au format court que j’ai tournées lors de mes voyages européens pour l’acte II et III ! Mais je vous en dis plus la semaine pro. Merci à ceux qui soutiennent le truc et merde aux autres.

Barcelone.

première session de tournage parisien.

The place to be in Edinburg.

Edimbourg, victoria street.

Ecriture des poèmes de bord dans le nord de l’Ecosse.

La fine équipe sur la route

Château et loch ness

Ecosse = Brewdog !

sdr