Retour

Blog

Blog #4 – Résumés et coulisses de ces 6 premiers chapitres !

Chapitre 1 – Incipit

& Chapitre 2 – Le tout est de savoir par où commencer.

Les premiers mots de ce projet, ce qui va lancer l’aventure. J’ai toujours aimé commencer mes histoires par la fin, comme dans les films noirs que j’ai toujours adoré ! Ceux de Wilder, Lang, Huston et Hitchcock évidement. Commencer par la fin permet d’établir un constat, d’expliquer le pourquoi. Il faut parfois connaitre la fin des choses pour en comprendre toute l’essence et l’importance. Antonin a du sang sur ses vêtements, mais pourquoi ? Qui est Rose ? Qu’est-ce qui doit-être brûlé et pourquoi allons nous tous crever ? Derrière le soleil commence donc par la fin. Et le titre du premier chapitre fait référence à l’un des grands romans de Camus « L’étranger » : Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. D’un certaine manière, il a commencé lui aussi par là fin.

Lire le chapitre 1

Lire le chapitre 2

 

Chapitre 3 – Mes dernières richesses pour Rose.

© Derrière le soleil

Ici commence donc le premier acte narratif, à savoir le début des dernières 48h d’Antonin. Entre désirs, rêves, apaisement, réalité et funeste. Le ton pour la suite est donné. je ne peux pas trop en dire sans en dévoiler la substance donc je m’arrête là, à vous de le découvrir.

Lire le chapitre 3

Chapitre 4 – Pas d’adieux

Première musique de Derrière le soleil ! Enregistré en novembre 2017, c’est un des premiers morceaux à avoir vu le jour. Il n’y a pas d’archive vidéo de ce morceau contrairement à d’autres. Il a été enregistré en deux jours et le texte a été écrit à peine 10 minutes avant d’être enregistré. Comme ça sera le cas pour plusieurs autres morceaux. La composition aura aussi été majoritairement faite en studio afin de garder un côté spontané et surtout de laisser place au moment. Ce projet demande beaucoup de préparation, de ressources, de réflexion et d’investissement émotionnel. Le studio est un peu le catalyseur de tout ça. J’en (nous) enregistre au Near Deaf Expérience, un studio près de Morlaix qui est, pour la petite anecdote, celui de Renan Luce. Dans ce studio perdu dans la campagne, nous pouvons vraiment être enfermés et coupés du monde. L’hébergement se fait dans une maison à 20 mètres du studio avec un foyer de cheminée comme j’en ai rarement vu. Je viens généralement avec quelques idées, quelques bouts de textes ou riffs et je laisse faire la magie ! Parfois ça marche, parfois non. Mais c’est toujours un moment enrichissant. J’ai la chance de pouvoir être accompagné de musiciens et musiciennes talenteux·ses que je choisis en fonction de leurs styles et de l’ambiance ou l’émotion que je souhaite donner. Parfois ils·elles arrivent, je leur tends un instrument et c’est parti – pas plus d’explications. Et généralement, tout se passe très bien.

Il y aura beaucoup d’autres morceaux. Parfois d’une minute, parfois de 14 min (#etouais, ouais, ouais, je pense même sortir un vinyl… On verra). Que de l’instru, minimal et avec du texte, violent, ambiant. Bref, vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

Lire le chapitre 4

 

Chapitre 5 – Joyeux anniversaire Chat

Au début, ce chapitre ne devait pas exister. Je devais faire une suite directe du chapitre trois et enchaîner avec la lettre d’Antonin à son aimée. Mais… ça aurait été un peu lourd et j’avais envie que l’on quitte le personnage d’Antonin, d’apporter un peu de fraîcheur. je me suis dit que de re-contextualiser la « découverte » du présent de l’homme pour Rose pourrait apporter une autre vision à l’ensemble. Il fallait donc choisir un des personnages présentés un peu plus tôt dans l’histoire. Et j’ai forcément choisi celui qu’on voit le moins, la tenancière. Pour le prénom, j’ai demandé à l’un de mes étudiants de me donner le prénom qui pourrait correspondre au personnage que je lui ai détaillé en 5 secondes. C’est comme ça qu’est née Ginette ou Gigi pour les intimes.

Mais je ne pouvais pas seulement me satisfaire de créer une simple situation de Gigi nettoyant son comptoir pour tomber sur le carnet ! Transition pauvre et sans intérêt. J’ai donc fait un état des lieux du bar par le prisme de cette femme. On change de focus, de façon de parler et de voir les choses. Plus j’avançais dans le chapitre, plus je réalisais que Gigi devrait être un des principaux personnages de l’histoire ! Je prends énormément de plaisir à lui inventer une vie et elle ne ressemble en rien aux autres personnages prévus pour la suite… J’ai déjà avancé plusieurs chapitres reprenant son point de vue. C’est elle qui lira le carnet de voyage d’Antonin destiné à Rose, ce qui permettra d’avoir un regard extérieur plus critique. Bref, tout ça pour dire que la magie de ce projet est qu’il sera toujours en mouvement !

Lire le chapitre 5

 

Chapitre 6 – Notre vie sur du papier

Court, simple, efficace ! Ce sont ces mots qui expliquent toute la démarche qu’Antonin va faire dans cet arc narratif pour Rose. Il y a un petit « easter egg » concernant le prénom du personnage, pour ceux qui ne l’ont pas déjà repéré ;).

L’idée que par amour on peut se surpasser et qu’on ne badine pas avec lui.

« Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de ces êtres si imparfaits et si affreux… »

Alfred De MussetOn ne badine pas avec l’amour. 

Lire le chapitre 6